Nous sommes le 01/12/2020

Que prévoit le contrat d’entretien de chaudière ?

Le décret N°2009-649 du 9 juin 2009 prévoit une obligation d’entretien annuel pour toutes les chaudières qui fonctionne au gaz naturel, au bois, au charbon ou encore au fioul. Toutes les chaudières ayant une puissance allant de 4 à 400 kW sont soumises à cette obligation d’entretien. Mais que prévoit donc ce contrat ?

 

Un diagnostic complet de l’installation

L’entretien annuel de chaudière prévoit un diagnostic complet de votre installation. Faire appel à un professionnel du chauffage est obligatoire et un contrat d’entretien doit être établi. Le professionnel devra tout d’abord effectuer une vérification de vos équipements. Cette vérification vise à protéger votre chaudière d’éventuels dysfonctionnements et s’assurer que les équipements sont en bon état. Si des pièces sont défectueuses, le professionnel est tenu de vous informer et de les remplacer. Cependant, tout dépend du type de contrat auquel vous avez souscrit.

 

Vérification des branchements

Il doit également s’assurer que les branchements sont corrects et respectent les normes en vigueur.
Cela vise à limiter les risques de surchauffe ou de surtension électrique. En plus de ces vérifications, votre artisan chauffagiste devra vérifier et s’assurer que la chaudière fonctionne parfaitement et nettoyer l’intérieur pour enlever l’accumulation de poussières qui nuit à sa longévité. Si les branchements sont mal réalisés, le prestataire devra les refaire et s’assurer qu’ils fonctionnent correctement.

 

Évaluation des performances énergétiques de la chaudière

Le contrat d’entretien annuel prévoit une évaluation des performances énergétiques de votre chaudière. En effet, depuis la loi transition énergétique, posséder une chaudière peu gourmande en énergie est devenue la norme. C’est pour cela que les chaudières qui polluent le plus sont peu à peu remplacées.

 

Mesure du taux de monoxyde de carbone

Une des choses les plus importantes que doit faire l’artisan est une vérification minutieuse du taux de monoxyde de carbone. Incolore et inodore, le monoxyde de carbone est mortel inhalé à trop haute dose. Le contrat d’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire principalement pour des raisons de sécurité. En cas de fort taux de monoxyde de carbone, le professionnel doit stopper immédiatement le fonctionnement de la chaudière pour éviter un accident.

 

La différence entre le contrat simple et le contrat d’entretien complexe

Il existe deux types de contrat d’entretien de chaudière. Le contrat simple propose un contrôle simple visant à maintenir le bon état de la chaudière. Cela consiste à faire une vérification rapide du matériel et de s’assurer que rien n’est défectueux.

Le contrat d’entretien complexe quant à lui prévoit le remplacement des pièces défectueuses, un diagnostic précis et plus poussé, en plus des vérifications de bases contenues dans le contrat simple.

 

Que doit faire le professionnel après la fin de l’intervention ?

Le professionnel qui intervient chez vous dans le cadre d’un contrat annuel doit vous fournir après chaque intervention, un certificat d’entretien que vous devez garder pour suivre la maintenance de votre chaudière.

Ce certificat d’entretien permettra de lister toutes les tâches et vérifications qui ont été réalisées. Si vous changez de prestataire l’année suivante, un historique de maintenance sera fait et permettra à votre prestataire de connaître les dysfonctionnements que votre chaudière peut présenter. De plus, l’entretien annuel de chaudière étant obligatoire, cela constituera une preuve en cas de contrôle.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Animation de blog
Tags Cloud
Thématiques